L’aménagement des combles nécessite certains travaux qui aident à rendre la pièce agréable à vivre. Hormis les travaux de peinture, l’isolation thermique est également nécessaire. En raison de leur position sur le toit de la maison, les combles sont plus exposés à la chaleur en été et au froid en hiver.

L’isolation des combles permet d’avoir une température agréable en toute saison et de profiter des moments de calme. L’on peut recourir à diverses solutions pour réussir ce type d’isolation, notamment pour ce qui est des matériaux.

Si vous cherchez l’isolant parfait pour vos combles, quelques conseils pratiques sont présentés ici. Depuis la laine de verre au chanvre en passant par le polystyrène, les différents isolants ne vont plus avoir de secret pour vous.

Les isolants en laine

Comme vendee-isolation.fr, si vous préférez ce type d’isolants, vous avez le choix entre laine de verre, de roche, de bois et de mouton.

La laine de verre

Cet isolant est le plus utilisée pour les combles. Par exemple en France, on y a recours dans près de 75 % des travaux d’isolation de combles. La laine de verre doit cette  réputation en partie à sa polyvalence. Elle aussi bien efficace sur les toitures qu’au sol. De même, elle préserve les combles à la fois des températures extérieures et des bruits.

La laine de roche

Cet isolant se présente sous plusieurs formes : flocons, panneaux, rouleaux, etc. Ainsi il s’adapte très bien à diverses configurations surtout si celles-ci ont des exigences un peu particulières.

La laine de bois

Cette laine est faite de bois traité contre les insectes xylophages. Présentée sous forme de panneaux, elle est aussi bien efficace en été qu’en hiver. De plus c’est une solution écologique mais nécessitant un budget un peu plus important.

La laine de mouton

Si vous recherchez des isolants écolos, cette laine va faire l’affaire. De plus, elle résiste non seulement au feu mais aussi aux insectes et rongeurs. Son efficacité varie en fonction des fournisseurs et des prix. On peut l’utiliser sous sa forme brute ou en faire des rouleaux en la mélangeant à des fibres synthétiques.

Les autres isolants

Hormis les isolants en laine, l’on peut recourir au polystyrène expansé, au polyuréthane, au chanvre, au textile recyclé ou encore à la ouate de cellulose.

Le polystyrène expansé

C’est un isolant compact avec 98 % d’air intégré. Il est efficace contre l’humidité et plutôt économique.

Le polyuréthane

C’est un isolant en forme d’étanches plaques résistantes. Il est plus efficace en matière d’isolation thermique qu’acoustique.

Le chanvre

Cet isolant est naturel et efficace. De même, Il est très respectueux de l’environnement mais nécessite un budget plus important que les isolants classiques.

Le textile recyclé

Comme son nom l’indique, ce type de matériau provient du textile recyclé. Environ 15 % de polyester y est ajouté pour lier le tout.

La ouate de cellulose

C‘est un isolant fabriqué à partir de papiers recyclés. Vous pouvez l’utiliser notamment pour les combles perdus par insufflation. Il est dans la liste des solutions écologiques.

La liste des isolants sur le marché est assez longue, c’est pourquoi l’on doit prendre en comptes plusieurs aspects avant de sélectionner.

Pour bien faire son choix d’isolant pour combles

Le choix d’un isolant dépend des facteurs comme l’usage des combles, le budget, l’objectif de l’isolation ou encore la culture individuelle.

On distingue les combles perdus des combles aménagés. Par exemple, si vous n’envisagez pas d’utiliser vos combles, vous pouvez procéder par insufflation. Pour ce faire, vous avez le choix entre ouate de celluloses, fibres de bois ou laine minérale. Et pour les combles aménagés, les isolants en panneaux ou en rouleaux sont plus adaptés.

Vous devez également prendre tenir compte des besoins d’isolation (isolation thermique ou acoustique). Tout dépend aussi du budget alloué aux travaux. Et si vous êtes un fervent défenseur de la nature, vous pouvez vous pencher vers des solutions plus écologiques.

Conclusion

Quoi qu’il en soit, l’isolation des combles est une opération qui vise aussi à gagner de l’espace, notamment lorsque cette pièce est destinée à l’habitation.  A cet effet, n’hésitez pas à demander les conseils d’un professionnel. Et côté budget, quelques subventions peuvent vous permettre de bien réaliser votre projet.