Les meules sont composées de deux éléments principaux : les grains abrasifs (de coupe) et le liant qui maintient les grains ensemble. La taille des grains et leur espacement, le type de liant et l’abrasif utilisé déterminent la structure de la meule. Voyons ensemble comment choisir l’accessoire qui correspondra le mieu à votre meuleuse

Granulométrie

La taille des grains abrasifs pour une meuleuse peut varier de 6 à 10, qui est la plus grossière, à même 1000, qui est la plus fine. Elle correspond au nombre d’ouvertures dans le tamis par lequel passent les grains, c’est-à-dire que plus le nombre est élevé, plus l’ouverture est petite. La taille des grains influence le taux d’enlèvement de matière, le fini de surface et le dégagement des copeaux de la meule – plus le grain est gros, plus la coupe est rapide, mais plus le fini de surface est mauvais. Plus le grain est fin, plus il convient à un travail de finition fin et précis.

Par exemple, la taille grossière est utilisée lorsque la finition de la surface n’est pas très importante, comme les opérations d’accrochage dans les fonderies et les aciéries ; la taille moyenne est utilisée lorsqu’il est nécessaire d’avoir un certain contrôle sur la finition de la surface, comme les opérations d’enlèvement de matière important ; les grains de taille fine sont utilisés pour la finition et les opérations qui nécessitent un meulage de petit diamètre ; et les grains de taille extra-fine sont utilisés pour les opérations de rodage et de polissage.

Force de liaison et structure de la meule

Les roues diffèrent également en fonction de l’étroitesse du liant qui retient l’abrasif et de l’espacement des grains. La dureté ou la qualité du liant va de A-H, qui est classé comme « mou », I-P comme « modérément dur », à Q-Z qui est « dur ». La qualité de la meule détermine la vitesse de rotation de la meule, la profondeur de meulage, les vitesses d’avance maximale et minimale, le débit du liquide de refroidissement, etc. Les meules à liant tendre libèrent rapidement les grains, ce qui entraîne une usure rapide de la meule. En ce qui concerne les meules à liant dur, les grains ternes provoquent un glaçage, de sorte que les grains s’usent rapidement, ce qui fait que les arêtes de coupe se perdent rapidement.

Quant à l’espacement des grains, il va de 1, qui serait le plus dense, à 17, qui serait le moins dense. Les meules ayant une densité de grain moindre sont des meules à structure ouverte, elles coupent plus librement, ont un plus grand effet sur la finition et peuvent couper plus profondément et plus largement avec moins de liquide de refroidissement.

Types de liants

Les roues se différencient également par le lien ou la substance qui maintient la roue ensemble avec des degrés de résistance variables. Le liant de qualité dure est un liant qui s’étend entre chaque grain abrasif et assure une tenue extrêmement solide, tandis que les liants de qualité tendre s’étendent sur une faible distance, de sorte qu’une petite force est nécessaire pour provoquer la libération des grains.

Le liant influence l’efficacité de l’opération de coupe, et le type que vous utiliserez dépend de la vitesse de fonctionnement de la meule, de la précision requise, du matériau de meulage et de l’opération de meulage. Par exemple, les meules à liant dur sont utilisées sur des machines de grande puissance et pour des travaux avec de petites surfaces de contact. Les meules à liant tendre sont utilisées pour l’enlèvement rapide de matière, pour les matériaux durs et les travaux avec de grandes surfaces de contact.

Les types standard de liants pour meules sont les suivants :

  • Vitrifié (à base de verre) – ce type de liant est le plus souvent utilisé – dans 75% de toutes les meules. Les meules à liant vitrifié sont rigides et résistantes, même à des températures élevées. Bien qu’elles ne soient pas affectées par les huiles, les acides et l’eau, elles ont une résistance aux chocs assez faible et peuvent être brisées par la pression de rectification, ce qui limite leur application. Elles sont surtout utilisées pour 6 500 SFM ;
  • Résinoïde (à base de résine) – ce type occupe la deuxième place en termes de popularité et c’est le genre de liant qui se ramollit sous la chaleur du broyage. Les meules à base de résine sont principalement utilisées dans les opérations de tronçonnage, d’enlèvement de matière rapide, ainsi que dans celles où de meilleures finitions sont requises – le tout à des vitesses allant jusqu’à 16 500 SFM ;
  • Silicate (à base de silicate) – les abrasifs à liant silicate sont utilisés lorsque la chaleur générée par le meulage à une vitesse limitée à moins de 4 500 SFM doit être minimale.
  • Gomme-laque (à base de gomme-laque) – les meules à liant de gomme-laque ne sont pas utilisées pour le meulage à haut rendement, mais pour produire des finitions lisses sur des pièces comme les manetons, les rouleaux, les arbres à cames et les couverts ;
  • Les meules en caoutchouc (naturel ou synthétique) sont très résistantes et sont donc principalement utilisées comme meules à tronçonner fines lorsque les bavures et les brûlures doivent être réduites au minimum, ou comme meules d’entraînement sur les meuleuses sans centre, ou pour obtenir des finitions extrêmement fines, lisses et de haute qualité ;
  • Métal (divers alliages) – elles sont principalement utilisées pour lier les abrasifs diamantés, dans des opérations telles que la rectification électrolytique.